Haute couture. Le créateur Thierry Mugler est décédé

créateur français Thierry MuglerJean-Baptiste Rogo, qui avait dominé la mode dans les années 1980, a annoncé qu’il s’était éteint dimanche à l’âge de 73 ans, “une mort naturelle”.

“Nous sommes profondément attristés de vous informer du décès de M. Manfred Thierry Mugler survenu le dimanche 23 janvier 2022”, lit-on dans un communiqué publié sur le compte Facebook officiel du créateur. “Que son âme repose en paix.”

Selon Jean-Baptiste Rojo, le décès de Thierry Mugler est survenu de façon inattendue. Il a précisé que le grand couturier avait encore des projets et devait annoncer une nouvelle collaboration en début de semaine.

“Lycéen, j’étais minable à Strasbourg”

Né à Strasbourg en décembre 1948, Thierry Mugler a été élève au lycée Vostel de Collings puis à l’Ecole des Arts Décoratifs (HEAR). Mais il était bouleversé à Strasbourg, nous confiait-il en 1995 dans une interview : “Etudiant au lycée, j’étais misérable à Strasbourg”, nous confiait-il à l’époque, et retournait dans la capitale alsacienne. ouvrir une boutique à son nom, rue de l’Outre. Il assiste également à l’Odyssée du cinéma pour la projection du film de 1995 au Cirque de Hever, en présence de Catherine Trautmann, alors maire, et de son ami Jack Lang.

A la suite de ce jeune homme discipliné, il arrive à Paris en 1968, à l’âge de vingt ans, puis crée son propre label “Café de Paris” en 1973, un an plus tard il fonde la société “Thierry Mugler”. Sa silhouette structurée et sophistiquée s’impose rapidement.

Apparaît autour de ses groupes

Gestionnaire dans l’âme, il met en scène d’étonnantes représentations publiques de ses créations. Thierry Mugler disait souvent : « J’ai toujours cru que la mode ne se suffisait pas à elle-même, et qu’il fallait l’afficher dans son environnement musical et théâtral. Pour fêter les 10 ans de sa maison, il organise en 1984 le premier défilé de mode public d’Europe, au Zénith, devant 6000 personnes, comme un concert de rock.

Pour fêter ses 20 ans, le créateur a choisi le Cirque d’hiver. 75 stars et mannequins, de Naomi Campbell et Jerry Hall à l’héritière américaine Patricia Hearst, en passant par l’actrice Tippi Hedren et même finalement James Brown sont passés d’une star géante aux rythmes d’une “sex machine”.

Il se lance également dans la création de parfums, et son modèle “Angel” rencontre un tel succès qu’il va concourir pour la première place des ventes avec le mythique parfum n°5 de Chanel.

Exposition à Paris

Après avoir quitté la mode, le créateur de mode a également poussé l’art de la transformation jusqu’au point où il devient méconnaissable, tant au physique qu’au visage, en recourant à la musculation intensive et à la chirurgie plastique, tout en s’adonnant à la méditation et au yoga. “La première urgence a été de récupérer mon corps, usé par des années de danse et de couture, comme une renaissance, une façon d’effacer le passé”, explique le costumier, revendiquant sa “nouvelle maison physique”, et lui demandant d’être désormais appelé “Manfred T. Mugler”.

Depuis septembre, elle est présentée dans une exposition au Musée des Arts Décoratifs de Paris intitulée “Thierry Mugler, Couturesem”, conçue par le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM). Elle a été lancée fin septembre, lorsque la Fashion Week a renoué avec les défilés après avoir été confinée pendant la pandémie. Un symbole de celui qui a été le pionnier de la critique de l’émission.

Leave a Comment