la chanson de Stromae est “un événement majeur”, selon un coordinateur de la plateforme nationale d’écoute

Dans une interview sur TF1 début janvier, le chanteur belge a dévoilé une chanson dans laquelle il évoque clairement ses pensées suicidaires passées. Cela a entraîné une hausse des appels passés sur la plateforme nationale de prévention du suicide.

Article rédigé par

Publique

Temps de lecture : 1 minute.

Le passage du chanteur Stromae dans un journal de TF1, début janvier, lors duquel le chanteur a dévoilé son clip L’Enfer dans lequel il évoque ouvertement ses envies suicidaires passées, est “un événement majeur dans la prévention du suicide”, a révélé sur franceinfo samedi 5 février Charles-Édouard Notredame, psychiatre à l’hôpital universitaire de Lille et coordinateur national adjoint pour le 3114, la plateforme nationale d’écoute et de prévention du suicide. Selon des chiffres du ministère de la Santé, sa performance a entraîné un pic d’appels au 3114.

Le fait qu’une personnalité publique telle que Stromae “parle librement de ses pensées suicidaires en employant le mot ‘suicide'” est une “avancée majeure” pour Charles-Edouard Notredame. Cela permet de donner “une visibilité majeure dans l’espace public à cette problématique”. Le psychiatre regrette que, jusqu’ici, les pensées suicidaires étaient “un problème de santé publique dont on ne parle pas”.

L’année 2021 a vu une augmentation du nombre de passages aux urgences pour idées suicidaires ou tentatives de suicide. “Cette augmentation est très sensible, surtout pour les adolescents et en particulier pour les adolescentes”, note Charles-Édouard Notredame. On estime la hausse à 30% pour les 11-17 ans en 2021. Le passage à l’acte suicidaire résulte d’une problématique “multi-factorielle”rappelle le psychiatre. “On aurait tort de l’attribuer à une cause unique mais probablement que la crise sanitaire a agi sur de nombreux facteurs qui ont vulnérabilisé les plus jeunes”explique-t-il.

À l’occasion de la Journée internationale de prévention du suicide, le 5 février, la plateforme d’appel de prévention du suicide indique que 34 000 appels ont été remis au 3114 depuis sa mise en place le 1er octobre 2021.


Si vous avez besoin d’aide, si vous êtes inquiet ou si vous êtes confronté au suicide d’un membre de votre entourage, vous pouvez joindre le 3114 24h/24 et 7 jours/7. La ligne Suicide écoute est également joignable au 01 45 39 40 00. D’autres informations sont également disponibles sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé.

Leave a Comment