« Blade Runner » va être décliné en série par Amazon

A leur sortie « Blade Runner » et sa suite « Blade Runner 2049 » ont tous les deux connus des succès critiques mais des déceptions au box-office.

L’univers de science-fiction les plus célèbres du cinéma va connaître une nouvelle déclinaison sur petit écran. Le 11 février, Amazon Studios a en effet confirmé au site spécialisé qu’une série allait bien être tirée du film Coureur de lame (1982) de Ridley Scott et de une suite, Coureur de lame 2049 (2017), publié par Denis Villeneuve (Dune). son titre, Coureur de lame 2099fait référence à la chronologie de l’univers : l’action s’y déroulera cinquante ans après le deuxième épisode et quatre-vingts ans après l’épisode fondateur.

Lire aussi « Il serait impossible de compter toutes les œuvres que “Blade Runner” an soumises »

Quarante et après avoir réalisé le premier long métrage, Ridley Scott est toujours investi dans ce projet qu’il va coproduire. Le Britannique, qui a été récemment signé Le dernier dû et Maison Guccipourrait éventuellement réaliser les épisodes, avancer le délai.

En novembre dernier, il avait déjà été nommé à la BBC qu’un pilote et les bases de l’univers de cette série ont été écrits. Il sera épaulé sur ce projet par Silka Luisa, une scénariste américaine qui a travaillé sur la série Shining Girls, qui sera diffusé en avril 2022 sur Apple TV. Le casting n’a pas été révélé. On ne sait pas si certains acteurs des films originaux, comme Harrison Ford et Ryan Gosling, y font des apparitions.

Le rachat de la franchise en 2011 par Alcon Entertainment est à l’origine de nouvelles créations inspirées de cet univers phare du cinéma de SF. Il a déjà été transposé en format télévisuel : une série animée en 13 épisodes, Coureur de lame. Lotus Noira été diffusé en novembre 2021 sur les plateformes Adult Swim et Crunchyroll.

Affiche originale de « Blade Runner » (1982) sur laquelle on aperçoit Harrison Ford, alias Rick Deckard, et Sean Young dans le rôle de Rachel.

L’univers de Coureur de lame se déroule dans un futur alternatif dans lequel la Terre a été ravagée et où les humains ont créé des robots humanoïdes appelés Réplicants. Cette trame oppressante a été inspirée par le roman de Philip K. Dick Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? (1968) dont le premier long-métrage est une adaptation plus ou moins fidèle.

Coureur de lame (1982) a marqué les esprits par son esthétique inspirée du style néo-noir. Il transposait ainsi dans le futur – 2019 à l’époque – l’ambiance de films policiers des années 1940-1950, qui mettaient alors en scène des enquêteurs déprimés et des villes américaines rongées par le vice. Le film doit aussi beaucoup à ses effets spéciaux, très novateurs pour l’époque : ils avaient été signés par Douglas Trumbull (2001. L’Odyssée de l’Espace), qui s’est éteint, le 7 février, à l’âge de 79 ans.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Mort de Douglas Trumbull, réalisateur et superviseur des effets spéciaux

Le Monde

Leave a Comment