César 2022 : retrouvez le palmarès

Les primés sur la scène de l'Olympia, à Paris, où se déroulait la 47e cérémonie des Césars, le 25 février 2022.

Le film Illusions perdues faisant office de favori pour la 47e cérémonie des César, avec ses quinze nominations, et il l’a été. Cette adaptation du grand roman d’Honoré de Balzac, réalisée par Xavier Giannoli, a remporté sept récompenses, vendu le 25 février, dont celle de la catégorie reine du meilleur film.

Le réalisateur de 49 ans ne s’est pas déplacé à l’Olympia pour recevoir son prix. « Xavier, je m’adresse à toi. Tu respires, tu transpires le cinéma. C’est exaltant de travailler avec toi. Vraiment, tu mérites ce César »lui a lancé l’un de ses producteurs, Olivier Delbosc, venu accepter pour lui la statuette

Cette fresque acide sur la presse et ses dérives, succès populaire avec plus de 870 000 spectateurs en France, a également valu le César du meilleur espoir masculin à Benjamin Voisin et celui du meilleur acteur dans un second à Vincent.

Lire aussi Triomphe d’« Illusions perdues », hommage à Gaspard Ulliel : revivre les moments fort de la cérémonie des Césars 2022

Anamaria Vartolomei a par ailleurs été sacrée meilleur espoir féminin pour son rôle dans L’Evénement, film coup de poing sur l’avortement, adapté d’Annie Ernaux, qui a obtenu le Lion d’or à Venise. Valérie Lemercier a remporté le César de la meilleure actrice pour Une ligne, qui totalisait dix nominations mais ne repart qu’avec une seule statuette, tandis que Benoît Magimel a reçu le prix du meilleur acteur dans De son vivant. Pour la meilleure réalisation, c’est Leos Carax qui remporte la statuette pour son opéra rock Annette, qui totalise cinq récompenses au terme de la cérémonie.

Anamaria Vartolomei a reçu le César du meilleur espoir féminin pour son rôle dans « L'Evénement », à Paris, le 25 février 2022.

Parmi les déçus, BAC Nordqui comptait sept nominations et repart sans aucune récompense.

Hommage à Gaspard Ulliel

La 47e la cérémonie des Césars s’était ouverte sur la promesse de « ne pas donner de leçons » dans un monde plongé dans la crise ukrainienne. « On va rire, on va être émus, l’essence de notre métier c’est continuer quoi qu’il arrive, même si le monde s’effondre »a déclaré le maître de cérémonie, Antoine de Caunes, en arrivant sur la scène de l’Olympia. « Ce soir, nous pensons aux Ukrainiens. Soyons à la hauteur de la chance qu’ils n’ont pas », at-il lance.

La cérémonie a par ailleurs été « dédié » à la mémoire de Gaspard Ulliel, mort il y a un mois, à 37 ans, dans un accident de ski. Xavier Dolan, rédacteur en chef Juste la fin du monde, le film qui avait valu le César du meilleur acteur à Gaspard Ulliel en 2017, lui a rendu un vibrant hommage sur la scène de l’Olympia.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Mort de Gaspard Ulliel : du « Pacte des loups » à « Juste la fin du monde », retour sur la carrière exceptionnelle de l’acteur

Le réalisateur Arthur Harari, récompensé avec son coscénariste Vincent Poymiro d’un César du meilleur scénario original pour Onoda, 10 000 nuits dans la jungleune offre une des rares tribunes de la soirée, en prenant la défense de la salle de cinéma menacée selon lui par des plateformes qui veulent « prendre toute la place ». Face à elle, il a appelé les « décideurs » avoir « plus de courage »verser « permettre aux producteurs d’en avoir encore plus ».

Cérémonie sans éclat ou incident

Marqués par les scandales et les flops des années précédentes, les César étaient attendus au tournant. La cérémonie s’est déroulée sans éclat ou incident majeur (mis à part une brève incursion de l’humoriste Marie s’infiltre, qui a levé sa jupe et lancé « Bonsoir, voici mon cul ! Joyeux hommage à la culture »), mais sans jamais vraiment décoller. Les audiences, samedi, diront si la formule a convaincu.

Cate Blanchett a reçu un César d'honneur pour l'ensemble de sa carrière, à Paris, le 25 février 2022.

Il faut dire que le cœur n’était pas vraiment à la fête, alors que la guerre était dans toutes la tête, comme l’ont rappelé nombre de stars montées sur scène, dont l’Australienne quitte une Blanchetu long un César d’honneur : « Difficile de penser à autre chose qu’à l’Ukraine » at-elle reconnue.

C’est finalement une non-professionnelle qui a apporté une touche de fraîcheur à la soirée, lorsqu’aïssatou Diallo Sagna, sage-femme dans le civil, a reçu son César du meilleur second rôle pour La Fractureun film sur les hôpitaux et la France des gilets jaunes, ou elle joue son propre rôle. « Ce César, il est à nous, les soignants ! C’est notre compensation »at-elle déclarée, rayonnante, à la presse. « Je suis ouvert pour tourner d’autres films. Je suis une wonder woman ! Je peux continuer mon métier et tourner aussi. Ce n’est pas incompatible. J’ai trois enfants à la maison et des factures à payer. Je dois continuer à travailler », at-elle poursuivi, confiant qu’elle serait de retour à son poste à l’hôpital, mardi. Le temps de savourer son trophée.

Aïssatou Diallo Sagna a reçu le César de la meilleure actrice dans un second rôle pour « La Fracture », à Paris, le 25 février 2022.

Le palmarès complet des Césars 2022 :

Meilleur film : Illusions perduesréalisé par Xavier Giannoli

Meilleure réalisation : Leos Carax pour Anette

Meilleure actrice : Valérie Lemercier pour son rôle dans Une ligne

Meilleur acteur : Benoît Magimel pour son rôle dans De son vivant

Meilleur acteur dans un second rôle : Vincent Lacoste dans Illusions perdues

Meilleure actrice dans un second rôle : Aïssatou Diallo Sagna pour La Fracture

Meilleur film étranger : Le pèreréalisé par Florian Zeller

Meilleur premier film : les Magnétiquesréalisé par Vincent Maël Cardona

Meilleur scénario original : Arthur Harari et Vincent Poymiro pour Onoda, 10 000 nuits dans la jungle

Meilleurs décors : Riton Dupire-Clément pour Illusions perdues

Meilleurs costumes : Pierre-Jean Larroque pour Illusions perdues

Meilleur espoir féminin : Anamaria Vartolomei pour son rôle dans L’Evénement

Meilleur espoir masculin : Benjamin Voisin pour son rôle dans Illusions perdues

Meilleur court-métrage d’animation : Folie douce, folie dureréalisé par Marine Laclotte

Meilleur court-métrage documentaire : Maalbeekréalisé par Ismaël Joffroy Chandoutis

Meilleur long-métrage d’animation : Patrick Imbert pour Le Sommet des dieux

Meilleur documentaire : La Panthère des neigesréalisé par Marie Amiguet et Vincent Munier

Meilleur film de court-métrage : Les Mauvais Garçons, réalisé par Elie Girard

Meilleur fils : Erwan Kerzanet, Katia Boutin, Maxence Dussère, Paul Heymans et Thomas Gauder pour Anette

Meilleures adaptations : Xavier Giannoli et Jacques Fieschi pour Illusions perdues

Meilleur montage : Nelly Quettier pour Anette

Meilleure photographie : Christophe Beaucarne pour Illusions perdues

Meilleure musique originale : Ron Mael et Russell Mael pour le groupe Sparks pour Anette

Meilleurs effets visuels : Guillaume Pondard pour Anette

Cesar d’honneur : Cate Blanchett

Le Monde

Leave a Comment